PICOTEMENTS DANS LA GORGE - PARESTHESIES
                   
 

Une langue douloureuse

En jargon médical, on appelle cela une glossodynie ( de glosse : langue ) même si ce terme est par définition vague et ne recouvre qu'une impression de douleur linguale. La plupart du temps, les sensations ressenties sont assimilées à des picotements, des brûlures peu intenses ou à une sensation d'engourdissement de la langue. Ce qui lasse, c'est leur caractère répétitif, chronique avec un vécu de lassitude devant leur permanence dans le temps.

                 

Leur fréquence est importante, à tel point que ce type de pathologie a été assimilé à une maladie de civilisation, de l'homme " moderne " si tant est qu'il ait évolué ! !

L'individu en question, la trentaine, rapporte toujours une douleur évoluant depuis plusieurs semaines ou mois, c'est la persistance de ce mal qui le pousse alors à consulter.

Les brûlures, les plus courantes, sont localisées précisément à la pointe de la langue ou sur les bords. Il peut s'y associe une sensation de bouche sèche ou au contraire de salive trop épaisse, parfois l'impression de présence de petits corps étrangers dans la bouche.

               

Ce qui les différencie d'une maladie ou d'une pathologie importante c'est qu'elles surviennent de façon décalée après le réveil, spontanément et sans facteur initiateur ou provocateur identifié par le plaignant. Fait important, elles ne gênent en aucun cas ni le sommeil ni l'alimentation qui reste normal.

Que faire et qu'en faire ?

Tout d'abord, on vous rassure, la glossodynie ne flirte pas avec la folie ! En fait, il existe souvent un contexte d'anxiété, motivé pour des raisons diverses qui fait que l'on se polarise sur une minime sensation douloureuse présente au départ et qui s'amplifie au fur et à mesure que l'angoisse progresse. Tout devient alors anormal et source de renforcement de l'anxiété. Il peut s'agir de la survenue d'un cancer chez un proche ou d'un début de dépression, bref un état psychique favorable au développement de ce type de problème.

Le traitement est simple : rassurer car cette pathologie se classe dans les affections psychosomatiques, comme le sont l'ulcère de l'estomac, l'hypertension, les infarctus ou les problèmes de transit. Eviter toute prise de tranquillisant exposant à des phénomènes d'accoutumance est primordiale de même que la prise de neuroleptiques, une dépression débutante est à prendre en compte par un spécialiste. Pour le reste, quelques petits moyens sont utiles : médicaments sialogogues, c'est à dire augmentant la sécrétion salivaire peuvent aider, mais éviter tous les bains de bouche qui à la longue modifient la flore buccale et irritent la muqueuse. Ne pas manger trop acide pendant quelques temps et éviter vinaigrette, épices et boissons trop chaudes. La sensation finira par disparaître aussi soudainement qu'elle est apparue !