LES ACOUPHENES
                   
 

J'entends un acouphène depuis peu, va-t-il disparaître ?

3 situations se présentent à vous.

La première : l'acouphène disparaît. C'est malheureusement plutôt rare et improbable et ce d'autant que le bruit s'est installé depuis déjà quelques jours à semaines.
En résumé, plus il est ancien et moins de il y a de chance de le voir disparaître. On peut estimer cette éventualité à moins de 10% des patients, c'est donc peu !

La seconde : l'acouphène reste superposable à ce qu'il est avec son cortège de stress, d'anxiété et de pénibilité. Cela concerne là encore 10% des patients.

La troisième regroupe donc le reste, soit l'immense majorité des patients : 80% ! L'acouphène ne disparaît pas mais on s'y habitue et il ne dérange presque plus.
On parle alors d'habituation, comme on s'accomode de vivre en ville dans le bruit, en étant à chaque fois surpris du silence retrouvé lors de vacances à la campagne. C'est le but qu'il faut se fixer, s'accomoder, s'habituer à ce bruit pour ne plus y penser. Plus facile à dire qu'à faire, mais c'est l'optique de la TRT.