VERTIGES
                   
 

Comme il n'existe aucun autre signe clinique associé, le bilan est assez simple.

On réalise une manœuvre dite de provocation qui va reproduire le mouvement en cause et mettre en évidence le vertige. Aucun autre examen n'est nécessaire.

Ce mouvement est également à la base du traitement. Point besoin de médicament mais la réalisation d'une manœuvre dite libératoire (souvent impatiemment attendue par les patients !). Elle va consister à désagréger l'accumulation des calculs et les disperser dans l'ensemble du vestibule.
Elle est efficace dans 80 % des cas dès la première tentative et à 90% après une deuxième si nécessaire. Un grand nombre d'ORL la pratique, parfois certains neurologues ou kinésithérapeutes spécialisés dans la rééducation des vertiges.

Simple mais efficace !